samedi 30 mai 2015

La Bernina 215 Simply Red : elle à tout d'une grande...


Depuis quelques semaines, je suis testeuse pour les ets Stecker be. Ce partenariat consiste à recevoir une machine et à la tester pendant quelques jours afin de donner son avis et ceci en toute indépendance.  Je précise ne bénéficier d’aucun avantage. Tout ce qui est dit n’engage que moi.

Pourquoi  choisir Bernina me direz vous ? De la qualité, de la longévité de leurs machines qui se transmettent de génération en génération, il s’agit de machines fabriquaient en occident,  un SAV hyper fiable, la livraison de pièces détachées très rapide. Une précision et une qualité qui ne sont plus à démontrer. C’est certainement ce qui explique leurs 120 ans d’existence.
Parlons de la machine et des coutures réalisées.


La machine à tester
J’ai reçu la machine par transporteur, très bien emballée, comme d’habitude.
Sur le carton, on voit la marque mais on en sait pas plus sur le modèle.


A l’ouverture on trouve une jolie petite machine blanche et rouge, le modèle 215 Simply red
Premier de la gamme, en prix mais pas en qualité, vous pouvez la retrouver ici
Cette machine est peu encombrante, très facilement maniable et transportable, qui peut trouver sa place facilement  aussi bien dans un studio que dans un atelier. Et vous pourrez même vous offrir le luxe de la mettre dans le coffre au moment de partir en vacance, ptit mari n’y verra que du feu, ni vu ni connu.
Le contenu du carton
La machine, c’est logique et nécessaire en même temps
Une housse, la pédale, une trousse avec tout le nécessaire pour débuter (3 canettes, 2 bobines de fil mettler, 1 pack d’aiguille, un découvit, un petit tube d’huile, 5 pieds de biche, une table d’extension et certains accessoires).







La pédale avec l'enrouleur, bon moyen de ranger le fil et le câble est relativement long.


Le fonctionnement de la machine
Je tenais à noter que l’on parle d’une touche start-stop, mais elle n’y est pas.
Un porte bobine supplémentaire pivotant qui se trouve sur la machine
Un enfilage semi automatique, que l’on retrouve sur la 530 aussi, il faut juste veiller à ce que l’aiguille soit en position haute.

La BERNINA 215 équipée de l'enfilage du fil semi-automatique
Machine informatisé avec 10 points et 1 boutonnière manuelle, les points sont clairement identifiables, il suffit juste de sélectionner le numéro correspondant à son choix.
 Sélectionner un motif de broderie en appuyant sur un bouton
Une touche pour régler la position de l’aiguille au moment de l’arrêt.
Touche pour coudre à vitesse réduite.
Des touches de réglages de la largeur et longueur du point.
Petit plus, on trouve une balance, c’est un bouton qui permet de régler la machine lorsque les points sont déformés (trop serrés, sautent etc) sur certaines matières.

La prise en main est très facile, et le mode d’emploi très rapide à lire. Ce qui ne rebutera pas la couturière débutante (point positif)
Elle est toute mignonette et petit bonus on peut la customiser, vous pouvez choisir un skin sur le site Bernina soit créer le vôtre, et vous aurez une machine unique, qui vous ressemble.
 Individuelle Skins: Ihre ganz persönliche BERNINA 215
Un bobinage de canette hyper simple, il s’arrête dès que la canette est pleine, le remplissage de la canette est régulier.
Pour en voir plus c'est ici
Une petite photo pour  voir le chemin du fil pour le bobinage.

Le détail de l’écran informatisé.

 Ou il est question de jersey

Je couds énormément de jersey, de cuir, de simili et d’épaisseurs, je pense que cela peut faire pencher la balance pour le choix de cette machine et comme je sais que beaucoup de couturières débutantes et mêmes expertes cousent pas mal d’accessoires (sacs) il était normal de tester ces matières.
Cas du T-Shirt en jersey
Toutes les coutures sont faites à la machine sans surjeteuse, je me suis mise à la place de la couturière débutante ou intermédiaire qui n’a pas une de ces machines entre ses mains. J’ai eu recours à une aiguille spéciale jersey, pas de points qui sautent, de boucles, de blocage. Le tissu est parfaitement entraîné. On peut utiliser la machine à demi-vitesse en appuyant sur le bouton. Ce qui permet à une débutante qui tâtonne de prendre son temps et de ne pas s’affoler si la machine va trop vite, elle aura le temps de prendre ses repères.
Vous pouvez vous lancer donc sans problème dans la couture de ces matières qui font peur à beaucoup d’entre vous.

 Numéro de touche 8, couture tissu stretch



Le gros bouton rouge, c'est la marche arrière, j'ai eu du mal à le trouver, je cherchais une petite touche
Ou il est question de cuir

Ne devant pas coudre de cuir  pour le moment, j’ai utilisé une chute de de cuir de très belle qualité, épaisse, et non lisse avec utilisation d’une aiguille spécial cuir.  Des jolies coutures, bien régulières, autant sur l’envers que sur l’endroit, sans toucher à la tension du fil,  même sur double épaisseur et ceci sans pied spécial, Tout s’est passé sans difficultés,  Même résultat avec une aiguille normal.
J'ai utilisé un point droit et un point zigzag peu large.







Ou il est question de simili, doubles et triples épaisseurs

Le test du simili, doubles et triple épaisseurs.
Un sac en simili dragon relativement épais avec une couche de feutrine sur l’envers, plus un coton entoilé de vieseline épaisse. Aucun souci du début jusqu’à à la fin de la couture, et pour pousser le test à son maximum, je n’ai pas utilisé d’aiguille spéciale, ni de pied spécial, de très belles coutures, pas un seul blocage du fil ou de l’aiguille.
Le seul hic fut au moment  de coudre la sangle avec   6 épaisseurs de simili et 6 de coton puisque la sanglé est pliée en 3, les points sur l’envers s’emmêlaient, formaient des boucles etc, après maintes réglages et changement de fil, tout est rentré dans l’ordre.

La couture sur coton, puis sur coton entoilé, puis sur sangle.
Hé le sac fini





En ce qui concerne le test sur jacquard, le même résultat, j’ai juste surfilé les pièces à la sur jeteuse  elles s’effilochaient dangereusement et au final je me retrouvais avec une taille 12 ans.

Ou il est question de polaire

Pour voir comment elle réagissait, j’ai coupé et vite cousu un snood en polaire et coton, rien à dire, tout a été sur des roulettes, je sais, je radote me direz-vous ? mais c’est pour la bonne cause et pour vous conseiller au mieux.


Ou il question de mousseline, viscose fine et dentelle

Pour finir, j’ai cousu de la dentelle, de la viscose fine et de la mousseline, ce sont des matières réputées difficiles, elles glissent, trop fines, pas de tenue. Au final les tissus sont bien entraînés,  ils ne sont pas avalés au niveau des griffes, je ne me suis pas arrachés le peu de cheveux qui me restaient, d’entrainement. Désolée pas de photos, car il s’agit de cadeaux

Une petite couture de biais sur une maille verte


Pour conclure

Positivement :
Pas bruyante, un doux ronronnement. Elle est réglée comme une horloge suisse ce n’est pas un jeu de mots. Je n’ai cassé aucune aiguille.
Avale les épaisseurs sans problèmes mêmes les tissus et matières réputées difficiles, un très bon moteur qui ne rechigne pas à la tâche. Enfilage hyper simple, utilisation conviviale.
Je la conseille autant aux débutantes qu’aux expertes, même si  10 points peuvent paraître insuffisants mais souvent on utilise que 4/5 points.
Un très bon rapport qualité / prix


Négativement :
L’absence de points décoratifs, de coupe fil automatique, de touche de couture sans pédale, une seule boutonnière et manuelle de surcroît.
A part ces petits détails, je ne lui vois aucun autre défaut, la qualité de ses coutures fait oublier le reste
Elle peut servir longtemps à toutes les couturières  quel que soit leur niveau  d’expérience, en la complétant d’une surjeteuse/recouvreuse pour celles qui veulent aller plus loin dans leurs créations.
En un mot ce n’est que du Bonheur et la couture devient plaisir sans prise de tête…
Pour foncer l’acheter c’est par ici.  Vous pouvez y aller les yeux fermés, avec un très bon SAV, un professionnalisme au top  vous ne risquez rien et petit plus chez Stecker, la garantie peut être triplée, si c’est pas du bonheur !

A bientôt pour la suite.

mardi 26 mai 2015

Un peu de moi...

Coucou les filles et les mecs ,

Je vais bientôt vous parler de test de machine, mais avant de commencer,  je vais un peu m'exposer,  car on aime toujours savoir qui est derrière une page anonyme de blog, et peut être qu'un podcast verra le jour, pas que parler à mon ordinateur soit angoissant, puisque je faisais de la country en démo et on peut me voir sur pas mal de vidéos, mais chaque chose en son temps.

J'ai la quarantaine, bientôt  c'est mon anniversaire, pour être plus précise  le 14 juin.

Passionnée de couture, loisirs créatifs, tricots, cuisine depuis mon plus jeune âge, j'aurais aimé être décoratrice ou styliste de mode, mais à l'époque les écoles étaient très chères, j'adorais dessiner des vêtements, marier les couleurs, décorer.
J'ai suivi des études de droit à Aix en Provence, il s'agit de mon  autre passion.
J'ai passé le concours de Commissaire de Police et je suis arrivée 24ème sur une liste de 23 places, peu de chance de voir un désistement.
 Pour finir, j'ai passé les concours hospitaliers et je suis devenue secrétaire médicale dans un très grand CHU Marseillais.

Ma grand mère était couturière, ma mère à appris chez les sœurs, mais elle était soignante aussi, au sein du même hôpital. Elle tricote super bien.  Je ne cousais pas mais j'aimais celà, c'était plutôt la cuisine.
Je n'ai décidé de réellement me mettre à la couture qu'en 2008 après un  changement de région, j'ai par la même occasion créer mon premier blog et depuis je bloggue, pas de façon régulière, je n'ai pas forcément le temp même si au final je suis souvent collée devant l'écran de mon ordinateur.
Je passe beaucoup de temps à flâner, à découvrir des créateurs de patrons indépendants aux USA etc (notamment Tina Givens, j'en ai déjà quelques un mais pas encore cousus, Indygo Junction, Sew Serendipity et quelques autres).
Pas mal de créations à mon actif ces dernières semaines, mas pas encore de photos.
Au commencement, j'avais une Singer, qui appartenait à ma mère et en 2008, j'ai acquis ma première brothers, chez Stecker, puis un pfaff, que j'ai gardé quelques mois et une Bernina 530 toute belle) j'ai aussi un surjeteuse Baby lock imagine 2 et une recouvreuse Janome quasi neuve). Mon choix s'est toujours porté vers les Ets Stecker, car ils s'avèrent être de bons conseils, toujours judicieux, ne vous forcent pas à l'achat, ni à prendre la machine la plus chère, ils connaissaient très bien mes attentes et ont su me conseiller au mieux.
Que dire de plus, j'aime créer ma propre mode, m'habiller comme je l'entends et ne pas forcément moutonner, même si je porte souvent la blouse blanche, ce qui ne permet pas forcement de mettre mes créations à l'honneur.

A bientôt pour le test et pour les créations

samedi 23 mai 2015

Pour celles qui aiment les sacs...

Coucou les filles

En allant faire mes achats, notamment  mes magazines couture, je suis tombée sur le Nouveau Burda Travaux Manuels (n°43). Je vous rassure je n'ai pas eu trop mal, je me suis délestée de quelques dizaines d'euro.

J'adore les sacs, comme beaucoup de filles, et hé hop un nouveau mag dans ma biblio..

Deux petites photos, pour l'acheter si le coeur vous en dit



A bientôt pour la suite.

mardi 19 mai 2015

Des podcast Couture et Tricot...

Coucou les filles,

Depuis quelques semaines un vent de folie pousse sur la Blogo couture/tricot, il s'agit de Podcast.

Qu'est ce qu'un podcast me direz vous ?
 - selon la définition de Wilkipédia (Le podcasting, la diffusion pour baladeur ou baladodiffusion au Canada francophone est un moyen de diffusion de fichiers (audio, vidéo ou autres) sur Internet appelés « podcasts » (ou « balados » au Canada).

L'idée est franchement sympa de voir des filles que l'on à plaisir à lire.

Mais revenons à nos moutons, ce sont des vidéos ou les filles parlent à leur ordinateur, c'est un monologue en fait, il est question de projets couture/tricots, laines,  patrons, tissus, tout ce qui touche à notre passion commune.

En ce qui me concerne,  je suis très timide mais je parle beaucoup, en l'occurrence je n'exclut pas l'idée d'en faire un, le temps que cela fasse son ptit bout de chemin dans ma tête.

En France, ce sont les balbutiements,  nous sommes toujours à la traîne pour ne pas changer,   voici les pionnières en la matière, en attendant le mien, pas pour de suite,  allez zieuter les leurs.


Si vous en avez d'autres, n'hésitez pas à m'en faire part pour les rajouter sur ma liste.

A bientôt pour des  Créations coutures, un test machine à coudre.
 

mercredi 13 mai 2015

Tee shirt Trèfle...

Coucou les filles

Comme dans un dressing on à besoin de petits basics qui aillent avec tout, le tee shirt est un incontournable.

A part le modèle Ottobre, dont vous verrez d'autres exemplaires.
J'ai craqué pour le modèle Trèfle de BlousetteRose.

Que dire de ce modèle ? qu'il est juste parfait.
Tout tombe nickel, avec un joli décolleté arrondi, des manches justes parfaites pas besoin de rajouter des cm.

Imprimé,Scotché, l'avantage des patrons Blousette, chaque pièce est séparée. Coupé et cousu en un tour de main à la surjeteuse, une petite heure suffit et je suis large.





Je vous montre le premier, car d'autres suivent.

C'est un modèle que l'on peut décliner à l'infini.

Pour acheter le patron un ptit clic ici

A bientôt pour la suite.


Hommage au Défi 13...

Coucou les filles,

Lorsque j'ai vu que les filles du Blog Collectif "Les piqueuses de Jases" organisait un défi en hommage au défi 13, un ancien blog collectif, où il s'agissait de poster sa création sur un thème imposé tous les 13 du mois et j'ai participé à quelques défis, je me suis dit pourquoi pas, cela tombait bien, j'ai pas mal de créations qui attendent d'être prise en photos, mon nouvel appareil arrive la semaine prochaine.

J'ai hésité pour le thème, puis j'ai jeté mon dévolu sur
"Sacs et Chapeaux"

Je suis addict aux sacs et à beaucoup d'autres choses, mais c'est une autre histoire.

Il est en simili rouge/bordeaux vernis.

Je récidivé avec le sac Clea 'Des sacs et pochettes à coudre de Mavada", un coton étoiles, un biais froufrou à pois pour décorer la sangle et tous les accessoires (fermetures tuck, passants etc) quant à eux proviennent de chez Déco cuir.

J'ai rajouté deux poches intérieures, une compartimenté pour y mettre mon stylo,
 cela m'évitera de les chercher au fond du sac et de tout vider dans le 
magasin.

Place aux photos...






A bientôt pour la suite...

mercredi 6 mai 2015

Guipure...

Coucou les filles,

Un ptit haut tout simple, cousu dans une superbe guipure à rayures de chez Bennytex.

Le tissu est magnifique et se suffit à lui même , il lui fallait un patron tout simple.

J'ai encore une fois jeté mon dévolu sur le modèle 5 de magazine ottobre 02/2014.

Toujours sans pinces, simples ourlets.

Le tissu est superbe, et il m'en reste.
Place aux photos...





A bientôt pour la suite...